Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : TOUT SUR L'A.L.S. (Analyse des Logiques Subjectives©)
  • TOUT SUR L'A.L.S. (Analyse des Logiques Subjectives©)
  • : Blog scientifique sur l'A.L.S. (Analyse des Logiques Subjectives©), méthode originale d'analyse de discours partant des métaphores quotidiennes et de la psychanalyse. Applications dans de nombreux domaines des Sciences Humaines et Sociales : linguistique, littérature (Camus), poésie (Baudelaire), traduction, rhétorique, argumentation, psychologie sociale. Textes, articles, exercices, discussions,dictionnaires.Google+
  • Contact

Mots-clé

Mots-clé : analyscience, linguistique, analyse de discours, sémantique, microsémantique, microsémantique du fantasme, logique de la déraison, lexicologie, subjilecte, métaphore, paradiastole, oxymore, isotopie subjective, axiologie, homonyme, homonymie, pseudosynonyme, pseudosynonymie, psychanalyse, Lacan, Réel Symbolique Imaginaire, psychologie, psychologie sociale, psychose, paranoïa, paranoïaque, schizophrénie, schizophréne, rhétorique, argumentation, épistémologie, logique, logique libre, poésie, littérature, surréalisme, Hocquenghem, Charles Baudelaire, traduction, malentendu, dialogue de sourds, expressions figées, Jean-Jacques Pinto, Jean-Claude Milner, L’Œuvre claire, Albert Camus, Marie Cardinal, Amélie Nothomb, Georges Brassens, Henry Miller, Georges Bataille, Michel Leiris, Parménide, hystérie, hystérique, obsession, obsessionnel, phobie, phobique, angoisse, inconscient, formations de l'inconscient, rêve, rébus, lapsus, oubli, acte manqué, mot d'esprit, interprétation, antiphilosophie, anti-philosophie, Cyrano, Cyrano de Bergerac, Aragon, Nietzsche, Mallarmé, Schreber, subjiciel, points de vue, la subjectivité comme artifice, subjectivité, subjectivité artificielle, machina subjectiva, argot, Luce Irigaray, Hélène Cixous, Gilles Deleuze, Félix Guattari, Jean-François Lyotard, homéopsychie, malaise dans la civilisation, propagande, propagande et psychanalyse, psychanalyse et propagande, neurosciences, neurosciences et psychanalyse, psychanalyse et neurosciences, approche logiciste, Jean-Claude Gardin, Jean Molino, cognisème, subjisème, prothèse psychique, identification cognitive, identification subjective, galiléisme, galiléisme étendu, science galiléenne, structuralisme, structure, langage, définition apophatique de la psychanalyse, définition récursive de la psychanalyse

 


Recherche

11 juillet 2008 5 11 /07 /juillet /2008 08:58


Questions de méthode :

1) Extrait du chapitre méthodologique Esquisse d'une psychanalyse scientifique tiré du livre La parole est aux discours

2) Analyse de Jean-Philippe Dalbera dans son article "Le corpus entre données, analyse et théorie" ( revue Corpus, Numéro 1 : Corpus et recherches linguistiques - novembre 2002)

3) Caractérisation du corpus utilisé par l'A.L.S.

1) Extrait du chapitre méthodologique "Esquisse d'une psychanalyse scientifique" tiré du livre La parole est aux discours, voir Bibliographie) :

"Comme le précise J.-C. Gardin : « A défaut d'indications sur le corpus de textes à l'intérieur duquel se constitue l'individualité de celui ou de ceux que l'on étudie, il est impossible d'établir si la manière dont on caractérise cette individualité est ou non pertinente. »

Dans notre cas, l'hypothèse des séries ne prétend pas tout décrire :

a) Nous nous intéressons, au sein de toutes les dichotomies repérables en analyse de discours, à celles qui opèrent dans les prises de position subjectives du discours courant. Nous ne refusons pas l'examen d'autres dichotomies, mais nous constatons qu'elles sont « locales », liées au contenu, et non déterminantes dans la forme générale qui oriente la partialité subjective. Ce choix est récompensé par la découverte d'invariants pertinents car reproductibles et dotés d'un pouvoir de prédiction.

b) L'A.L.S. se limite à la description fine du discours des « personnalités névrotiques » dans le discours courant. Elle est donc non pertinente pour caractériser le discours rencontré dans les psychoses et des perversions.

c) L'A.L.S. ne prétend pas donner de description de la séance d'analyse, dont le niveau de complexité est bien supérieur : « Tout élément linguistique, du trait distinctif des phonèmes à la transformation et à la phrase, est un support potentiel de l'insistance du signifiant » (Mitsou Ronat).

d) Les séries n'interviennent pas à tout instant dans le discours courant, on peut parler en mode « cognitif » (description de la réalité ou raisonnement commun). Une recherche ultérieure portera justement sur l'alternance et l'intrication du mode cognitif et du mode fantasmatique dans l'argumentation, et les passages d'un mode à l'autre.

e) Critères de choix du corpus de textes :

- Les textes dits ou écrits directement en français sont préférables aux textes traduits : les métaphores se traduisent mal.

- La parole « spontanée » retranscrite est préférable à l'écriture « littéraire », souvent retravaillée donc censurée.
Ainsi la règle d'évitement des répétitions de termes amène souvent l'écrivain, à court de vocabulaire, à utiliser les synonymes « du dictionnaire », ce qui va troubler le « bel ordre » des séries.
- De même, la prose est préférable à la poésie, marquée par certaines contraintes stylistiques (rime, assonances, allitération, etc.).
On choisira donc les professions de foi, les dialogues ou interviews retranscrits, les compte-rendus fidèles de négociations et débats plus ou moins polémiques
- On évitera les textes à fortes contraintes argumentatives ou démonstratives comme les textes scientifiques.
En revanche les slogans publicitaires ou autres, quoique très travaillés, sont plus subjectifs et moins rationnels en raison même de leur brièveté : une phrase (« Fax - 270 : sa clarté m'a sorti de l'ombre »), voire un mot (« Guiness : oser »), alors qu'un raisonnement complet prend au moins trois phrases."
2) Nous souscrivons d'autre part à l'analyse de Jean-Philippe Dalbera dans son article "Le corpus entre données, analyse et théorie" ( revue Corpus, Numéro 1 : Corpus et recherches linguistiques - novembre 2002) :

« Les analyses des linguistes portent sur des productions linguistiques ou langagières non finies dont l'étude ne peut s'opérer que sur un échantillon.
[...]
Mais pour que l'analyse prétende à quelque validité, cet échantillon doit être représentatif [...] d'une réalité qui à la fois préexiste à l'analyse et qu'il contribue à cerner et à établir.
[...]
Le corpus ne saurait être qu'un construit et sa construction fait partie intégrante du prisme théorique à travers lequel le linguiste entend appréhender le réel. » [Résumé de l'article]
« C'est de proche en proche que le corpus s'élabore, d'hypothèses trop hâtives balayées par les faits en propositions plus subtiles qui cadrent mieux les données, de retouches en retouches et en vérification (indirecte et implicite, évidemment) auprès des témoins. La trame structurelle du parler se dessine ainsi progressivement en même temps que le corpus se construit.
[...]
Le corpus est indissociable de l'analyse. »
Jean-Philippe Dalbera recense d'autre part dans son article les principaux critères de classification des corpus.

« On peut distinguer ainsi [...] : les corpus de textes et les corpus d'unités de langue (phrases, mots, phonèmes...) ;
  • ceux qui relèvent de l'écrit et ceux qui relèvent de l'oralité ;
  • les corpus conçus comme des échantillons représentatifs des faits linguistiques et ceux qui se veulent exhaustifs dans un champ donné ;
  • le caractère clos ou non-clos des données ;
  • le caractère brut ou traité des données.
Les combinaisons multiples de ces choix binaires engendrent [...] une palette assez riche de corpus. »

3) Caractérisation du corpus utilisé par l'A.L.S.
  • Au regard des deux derniers critères, notre corpus est non-clos et brut (non traité), il est mixte quant aux autres critères. En effet :
  • Il comprend des énoncés qui relèvent de l'écrit et d'autres qui relèvent de l'oral ;
  • Il inclut des échantillons représentatifs de faits linguistiques et des textes "qui se veulent exhaustifs dans un champ donné". Ex : la totalité des Poèmes des Fleurs du mal de Baudelaire ;
Voir le billet "Inventaire du corpus".



Merci de bien vouloir laisser un commentaire ci-dessous



Résumé : Blog de diffusion de textes et de discussions autour de l'Analyse des Logiques Subjectives, méthode linguistique originale d'analyse de discours partant des métaphores courantes et de la psychanalyse.

Abstract : Blog about "Analysis of Subjective Logics ", an original linguistic approach in discourse analysis.

Mots-clé : linguistique, analyse de discours, métaphore, psychanalyse, Lacan, psychologie, psychologie sociale, psychose, paranoïa, schizophrénie, rhétorique, argumentation, épistémologie, poésie, littérature, Baudelaire, traduction, malentendu, expressions figées, Jean-Claude Milner.

Keywords : linguistics, "discourse analysis", metaphor, psychoanalysis, Lacan, psychology, social psychology, psychosis, paranoia, schizophrenia, rhetorics, argumentation, epistemology, poetry, litterature, Baudelaire, translation, misunderstanding, frozen expressions, Jean-Claude Milner.

Schlüsselwörter : Linguistik, Redeanalyse, Metapher, Psychoanalyse, Lacan, Psychologie, soziale Psychologie, Psychose, Paranoia, Schizophrenie, Rhetorik, Argumentation, Epistemologie, Poesie, Literatur, Baudelaire, Übersetzung, Mißverständnis, starre Ausdrücke, Jean- Claude Milner.

Palavras-chaves : linguística, análise de discursos, metáfora, psicanálise, Lacan, psicologia, psicologia social, psicose, paranóia, esquizofrenia, retórica, argumentação, epistemologia, poesia, literatura, Baudelaire, tradução, equívoco, expressões bloqueadas, Jean- Claude Milner.

Palabras-clave : lingüistica, análisis de discurso, metáfora, psicoanálisis, Lacan, psicología, psicología social, psicosis, paranoïa, esquizofrenia, retórica, argumentación, epistemología, poesía, literatura, Baudelaire, traducción, malentendido, expresiones cuajadas, Jean-Claude Milner.

Parola-chiave : linguistica, analisi di discorso, metafora, psicanalisi, Lacan, psicologia, psicologia sociale, psicosi, paranoia, schizofrenia, retorica, argomentazione, epistemologia, poesia, letteratura, Baudelaire, traduzione, malinteso, espressioni idiomatiche, Jean-Claude Milner.

Partager cet article

Repost 0
Published by analogisub - dans Corpus
commenter cet article

commentaires