Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : TOUT SUR L'A.L.S.© (Analyse des Logiques Subjectives©)
  • TOUT SUR L'A.L.S.© (Analyse des Logiques Subjectives©)
  • : Blog scientifique sur l'A.L.S.© (Analyse des Logiques Subjectives©), méthode originale d'analyse de discours partant des métaphores quotidiennes et de la psychanalyse. Applications dans de nombreux domaines des Sciences Humaines et Sociales : linguistique, littérature (Camus), poésie (Baudelaire), traduction, rhétorique, argumentation, psychologie sociale. Textes, articles, exercices, discussions,dictionnaires.Google+
  • Contact

Mots-clé

Mots-clé : analyscience, linguistique, analyse de discours, sémantique, microsémantique, microsémantique du fantasme, logique de la déraison, lexicologie, subjilecte, métaphore, paradiastole, oxymore, isotopie subjective, axiologie, homonyme, homonymie, pseudosynonyme, pseudosynonymie, psychanalyse, Lacan, Réel Symbolique Imaginaire, psychologie, psychologie sociale, psychose, paranoïa, paranoïaque, schizophrénie, schizophréne, rhétorique, argumentation, épistémologie, logique, logique libre, poésie, littérature, surréalisme, Hocquenghem, Charles Baudelaire, traduction, malentendu, dialogue de sourds, expressions figées, Jean-Jacques Pinto, Jean-Claude Milner, L’Œuvre claire, Albert Camus, Marie Cardinal, Amélie Nothomb, Georges Brassens, Henry Miller, Georges Bataille, Michel Leiris, Parménide, hystérie, hystérique, obsession, obsessionnel, phobie, phobique, angoisse, inconscient, formations de l'inconscient, rêve, rébus, lapsus, oubli, acte manqué, mot d'esprit, interprétation, antiphilosophie, anti-philosophie, Cyrano, Cyrano de Bergerac, Aragon, Nietzsche, Mallarmé, Schreber, subjiciel, points de vue, la subjectivité comme artifice, subjectivité, subjectivité artificielle, machina subjectiva, argot, Luce Irigaray, Hélène Cixous, Gilles Deleuze, Félix Guattari, Jean-François Lyotard, homéopsychie, malaise dans la civilisation, propagande, propagande et psychanalyse, psychanalyse et propagande, neurosciences, neurosciences et psychanalyse, psychanalyse et neurosciences, approche logiciste, Jean-Claude Gardin, Jean Molino, cognisème, subjisème, prothèse psychique, identification cognitive, identification subjective, galiléisme, galiléisme étendu, science galiléenne, structuralisme, structure, langage, définition apophatique de la psychanalyse, définition récursive de la psychanalyse

 


Recherche

13 juillet 2017 4 13 /07 /juillet /2017 14:02

 

L’Analyse des Logiques Subjectives© montre que des types différents d’identification subjective (à partir des deux cas extrêmes où l’enfant est soit divinisé, fétichisé par un parent possessif, soit rejeté par un parent insatisfait de sa naissance) vont engendrer des choix lexicaux différents quand la “personnalité” se fixe, de l’adolescence à la fin de la vie.
Voir ici plus en détail comment se construit le “LEGO” de ces lexiques opposés, depuis les séries “A” (ouverture, changement) et “B” (fermeture, stabilité) valorisées ou dévalorisées jusqu’au “points de vue” (sur un mot, sur un texte, sur l’étendue d’une vie) et leurs combinaisons : le parler changement/destruction (sujet “hystérique”), le parler conservateur (sujet “obsessionnel”), le parler hésitant (sujet “phobique”), le parler constructeur (sujet “arriviste”, névrose d’ambition) :
Les tableaux d’adjectifs simples (“atomes”) constituant les séries A et B sont ici :
L’A.L.S.© montre que, du fait de l’existence de ces dialectes subjectifs (“subjilectes”) au sein d’une langue donnée — pour nous le français —, toute perception, toute action, tout évènement peuvent, indépendamment de leurs caractéristique “objectives”, cognitives, être décrits et commentés au minimum de deux manières opposées au niveau micrsémantique (point de vue “extraverti” valorisant les mots de la série A et utilisant péjorativement ceux de la série B, et point de vue “introverti” : l’inverse), et souvent de quatre : dans chacun des quatre parlers nommés plus haut.
Cet article inaugure des listes lexicales de mots simples ou d’expressions plus longues s’opposant deux à deux avec une sémantique opposée portant sur un même référent, alors que les dictionnaires les donnent pour synonymes : c’est ce que l’A.L.S.© appelle des pseudo-synonymes, qui sont en fait des homonymes au sens où Jean-Claude Milner l’indique dans “L’Œuvre Claire” à propos des “Quatre Discours” de Lacan :
« […] un discours […] n'est […] qu'un ensemble de règles de synonymie et de non-synonymie. […] dire qu'il y a coupure entre deux discours, c'est seulement dire qu'aucune des propositions de l'un n'est synonyme d'aucune des propositions de l'autre. […] il ne peut y avoir de synonymies […] qu'à l'intérieur d'un même discours et entre discours différents les seules ressemblances possibles relèvent de l'homonymie. »

 

TRADUCTIONS POTENTIELLES D'UN PARLER DANS L'AUTRE

L’A.L.S© montre que ces pseudo-synonymes ne sont pas substituables, que l’emploi préférentiel de l’un d’eux par un locuteur donne un indication sur son “dialecte subjectif”, sa manière de voir le monde, sa “personnalité” — pour employer le terme courant...
                               * * * * * *
Vous pouvez en commentaire proposer vos propres exemples...
Par la suite ce texte sera complété avec des exemples d’expressions figées et de proverbes...

Partager cet article

Repost 0
Published by Analogisub - dans Corpus
commenter cet article

commentaires