Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : TOUT SUR L'A.L.S.© (Analyse des Logiques Subjectives©)
  • TOUT SUR L'A.L.S.© (Analyse des Logiques Subjectives©)
  • : Blog scientifique sur l'A.L.S.© (Analyse des Logiques Subjectives©), méthode originale d'analyse de discours partant des métaphores quotidiennes et de la psychanalyse. Applications dans de nombreux domaines des Sciences Humaines et Sociales : linguistique, littérature (Camus), poésie (Baudelaire), traduction, rhétorique, argumentation, psychologie sociale. Textes, articles, exercices, discussions,dictionnaires.Google+
  • Contact

Mots-clé

Mots-clé : analyscience, linguistique, analyse de discours, sémantique, microsémantique, microsémantique du fantasme, logique de la déraison, lexicologie, subjilecte, métaphore, paradiastole, oxymore, isotopie subjective, axiologie, homonyme, homonymie, pseudosynonyme, pseudosynonymie, psychanalyse, Lacan, Réel Symbolique Imaginaire, psychologie, psychologie sociale, psychose, paranoïa, paranoïaque, schizophrénie, schizophréne, rhétorique, argumentation, épistémologie, logique, logique libre, poésie, littérature, surréalisme, Hocquenghem, Charles Baudelaire, traduction, malentendu, dialogue de sourds, expressions figées, Jean-Jacques Pinto, Jean-Claude Milner, L’Œuvre claire, Albert Camus, Marie Cardinal, Amélie Nothomb, Georges Brassens, Henry Miller, Georges Bataille, Michel Leiris, Parménide, hystérie, hystérique, obsession, obsessionnel, phobie, phobique, angoisse, inconscient, formations de l'inconscient, rêve, rébus, lapsus, oubli, acte manqué, mot d'esprit, interprétation, antiphilosophie, anti-philosophie, Cyrano, Cyrano de Bergerac, Aragon, Nietzsche, Mallarmé, Schreber, subjiciel, points de vue, la subjectivité comme artifice, subjectivité, subjectivité artificielle, machina subjectiva, argot, Luce Irigaray, Hélène Cixous, Gilles Deleuze, Félix Guattari, Jean-François Lyotard, homéopsychie, malaise dans la civilisation, propagande, propagande et psychanalyse, psychanalyse et propagande, neurosciences, neurosciences et psychanalyse, psychanalyse et neurosciences, approche logiciste, Jean-Claude Gardin, Jean Molino, cognisème, subjisème, prothèse psychique, identification cognitive, identification subjective, galiléisme, galiléisme étendu, science galiléenne, structuralisme, structure, langage, définition apophatique de la psychanalyse, définition récursive de la psychanalyse

 


Recherche

17 mai 2014 6 17 /05 /mai /2014 08:24

 

(page en construction, revenez dans 24h, merci)

 

MICHEL LEEB : "JE SUIS UN MÉLANCOLIQUE GAI !"

 

 

À l’occasion de ses 40 ans de carrière, Michel Leeb vient de peaufiner un album, véritable bain de jouvence aux sources de ses souvenirs, qu’il partage en tournée devant un public conquis d’avance. 

 

Pourquoi avoir appelé votre album Repères ? C’est un album dans lequel je revisite à ma manière les tubes des années 60, 70 en leur apportant une touche de jazz avec un son pop rock d’aujourd’hui. Chaque titre correspond à un moment heureux de ma vie qui évoque une image, une période, un voyage, un sentiment, une couleur, un parfum… comme autant de points de repère.

Comment le jazz est-il entré dans votre vie ? Le jazz est entré dans ma vie à l’âge de 12 ans. Pour mon anniversaire, ma mère m’avait offert un album de Ray Charles, Dedicated to you, dont tous les titres étaient des prénoms de jeunes filles. Cela me faisait tourner la tête à tous les points de vue : le jazz, la voix de Ray Charles, les harmonies, l’ambiance de l’album…

Pierre Bertrand, l’arrangeur de cet album dit que tout part du jazz et que tout y revient ? Il a tout à fait raison. Historiquement parlant, la musique noire américaine a commencé par le jazz. C’est joyeux, c’est entraînant… c’est une musique populaire. Nous sommes passés au blues, puis au rock pour arriver à la musique d’aujourd’hui.

Vous reprenez Je veux être noir de Nino Ferrer. On ne peut s’empêcher de penser à vos premiers sketches. Est-ce un hasard ? Nino Ferrer que j’adorais a écrit cette chanson en 1966 pour soutenir le mouvement noir américain. C’est une chanson qui tombe à pic à l’heure actuelle, car elle est profondément antiraciste.

À l’époque on pouvait rire de tout. Certains sujets ne sont-ils pas tabous aujourd’hui ? À l’époque, je pouvais prendre l’accent africain sans problème. Actuellement, on ne peut pas dire tout ce que l’on veut, bien que les jeunes humoristes ne s’en privent pas.

La chanson Ain’t no sunshineest dédiée à votre femme Béatrice, qui est votre soleil. Il brille depuis combien de temps ? Cela fait maintenant 32 ans et même pas l’ombre d’un nuage à l’horizon !

Quelle est votre chanson préférée sur Repères ? C’est sans conteste Un dernier pour la route, car elle évoque la solitude du chanteur lorsque le spectacle est terminé et qu’il va retrouver sa chambre d’hôtel. C’est une histoire vécue.

On vous a découvert grâce à vos caricatures de personnages types comme le Chinois, le Suisse ou l’Africain. Est-ce que les rires de vos débuts ne vous manquent pas ? L’important, c’est d’entendre une salle rire. Quand les gens dans une salle rient en même temps, ils sont ensemble sur la même longueur d’onde, comme en communion. Et j’aime ce partage.

Vous allez alterner par la suite cabaret, one-man-show, télé, ciné, théâtre, concerts. D’où vous vient cet éclectisme ? Je ne peux pas vous dire. C’est sans doute parce que je suis claustrophobe : je n’aime pas les enfermements. Lorsque je mourrai, je ne veux surtout pas être enterré, je veux être dispersé !

En 1985, votre émission trimestrielle Certain Leeb showa battu les records d’audience du samedi soir sur France 2. Vous étiez en somme dans le prolongement des Carpentier ? J’ai la nostalgie de ces émissions et je ne suis pas le seul puisque va sortir bientôt un dvd de Certain Leeb show.

Au début des années 2000, vous remportez un énorme succès au théâtre dans Madame Doubtfire. Comment êtes-vous le plus heureux : seul sur scène ou entouré d’autres partenaires ? Je vais vous faire une réponse de Gascon, je suis heureux quand je fais ce que je fais au moment où je le fais. Quand je suis en one man show, même si c’est stressant pour moi, il y a une petite récompense qui fait que si ça marche, c’est pour moi tout seul. Mais j’ai un plaisir immense à partager avec d’autres acteurs les joies du succès. Je trouve un bonheur infini dans cette complicité. Tout comme dans le jazz aujourd’hui.

Vous êtes sur le point de fêter vos 40 ans de carrière et vos 32 ans de vie commune avec votre femme. Quel est le secret de cette longévité ? Sur la carrière, ce qui m’a permis de durer c’est la variété, l’éclectisme. Sur le couple, c’est la confiance. Il ne me viendrait jamais à l’idée d’aller fouiller dans les affaires de Béatrice ou de lire les textos qu’elle reçoit, et inversement. Si je rentre un peu plus tard que prévu, elle ne me pose pas de questions. C’est une femme exceptionnelle, c’est ma femme, ma productrice, la mère de mes enfants, ma copine… Si je ne l’avais pas rencontrée, je n’aurais pas fait la carrière que j’ai faite.

Il paraît que vous êtes obsédé par le temps qui passe. Avez-vous appris à l’apprivoiser ? Ma mère était une très belle femme qui m’a transmis des gènes qui font que je garde la forme assez longtemps et que le temps n’a pas de prise sur moi. Mais curieusement, je peux être très angoissé aussi par le temps qui passe. Jean d’Ormesson, qui est mon ami, a une formule que j’aime beaucoup : je suis un mélancolique gai ! La mélancolie est une force que je garde au fond de moi, comme un pansement

Êtes-vous préventif en matière de santé ? Je suis totalement hypocondriaque. Quand je pars en tournée, j’emporte avec moi une véritable trousse de médicaments. J’ai même de vieilles ordonnances que je conserve au cas où…

Quels rapports entretenez-vous avec votre pharmacien ? Mon pharmacien est devenu un véritable ami. Dès que je sens le moindre problème arriver, je lui demande aussitôt conseil et j’ai entièrement confiance en lui.

Que faites-vous pour entretenir votre forme ? Chaque matin, qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il neige, je fais de la marche. Ensuite, je prends une douche et surtout pas de bain. C’est mieux pour la planète et c’est meilleur pour moi !

Vous semblez hyperactif. Savez-vous vous relaxer facilement ? Je pratique la méditation à ma façon. Quand je peux, je m’installe dans le Lubéron et je regarde la nature en m’emplissant de toute sa beauté.

Participez-vous à des causes humanitaires ? Depuis 15 ans, je suis le parrain de l’hôpital Hadassah à Jérusalem. C’est un hôpital qui soigne aussi bien les Juifs que les Arabes sans aucune distinction d’ethnie, de race ou de religion. C’est un beau symbole de paix.

Votre fils Tom joue la comédie et votre fille Fanny fait carrière dans la chanson. Cela vous inquiète ? Ils font un métier hyper difficile car aujourd’hui tout le monde veut chanter ou jouer la comédie. Ils bossent, ils s’accrochent et ne baissent jamais les bras. Je suis fier de mes enfants !

En cette période de crise à tous les niveaux, qu’est-ce qui, à votre avis, est le meilleur pour oublier le quotidien : l’humour que vous savez pratiquer ou la musique dans laquelle vous vous excellez ? Les deux. Il n’y a pas de distinction à faire. Moi j’ai toujours cherché dans tous mes spectacles à mélanger le rire et la musique. Le rire est une thérapie formidable et la musique est un remède contre la morosité ambiante.

 

----------------------------

 


.

 


 


Merci de bien vouloir laisser un commentaire ci-dessous


 


Français

L'A.L.S. (Analyse des Logiques Subjectives) est une méthode d’analyse des mots (lexèmes) d’un texte parlé ou écrit, inspirée par la psychanalyse, qui permet, sans recourir au non-verbal (intonations, gestes, mimiques), d’avoir une idée de la personnalité de l’auteur et de ceux qu’il peut espérer persuader ou séduire. C'est une microsémantique du fantasme.

English
A.L.S (Analysis of Subjective Logics) is an analytical method concerned with the words (lexical items) of a spoken or written text. Drawing on psychoanalysis, it allows one, without resorting to the non-verbal (intonations, gestures, mimics, etc.), to get an idea of the personality of the author as well as of those one expects to persuade or to entice.

Deutsch
Die A.L.S (Analyse der Subjektiven Logiken) ist eine Untersuchungsmethode der Wörter (lexikalische Einheiten) eines gesprochenen oder geschriebenen Textes, mit einer Inspiration der Psychoanalyse, der erlaubt, ohne sich an das Nichtverbale (Intonationen, Bewegungen, Mimiken, u.s.w.) zu wenden, eine Idee der Personalität des Autors und derjenigen zu bekommen, die er zu überreden oder zu bezaubern hofft.

Português
A A.L.S. (Análise das Lógicas Subjetivas) é um método de análise das palavras (unidades lexicais) de um texto falado ou escrito, inspirado pela psicanálise, que permite, sem recorrer ao não-verbal (intonações, gestos, mímicas, etc.), ter uma idéia da personalidade do autor e daqueles que ele pode esperar persuadir ou seduzir.

Español
El A.L.S. (Análisis de las Lógicas Subjectivas) es un método de análisis de las palabras (lexemas) de un texto hablado o escrito, inspirado por la psicoanálisis, que permite, sin recurrir al no verbal (intonaciones, gestos, mímicas), tener una idea de la personalidad del autor y de aquellos a los que puede esperar persuadir o seducir.

Italiano
L'A.L.S. (Analisi delle Logiche Soggettive, è un metodo di analisi delle parole ("lexèmes") di un testo parlato o scritto, ispirata per la psicanalisi, che permette, senza ricorrere al no-verbale (intonazioni, gesti, mimici), di avere un'idea della personalità dell'autore e di quelli che può sperare di persuadere o sedurre.



Résumé : Blog de diffusion de textes et de discussions autour de l'Analyse des Logiques Subjectives, méthode linguistique originale d'analyse de discours partant des métaphores courantes et de la psychanalyse.

Abstract : Blog about "Analysis of Subjective Logics ", an original linguistic approach in discourse analysis.


Mots-clé : analyscience, linguistique, analyse de discours, sémantique, microsémantique, microsémantique du fantasme, logique de la déraison, lexicologie, subjilecte, métaphore, paradiastole, oxymore, isotopie subjective, axiologie, homonyme, homonymie, pseudosynonyme, pseudosynonymie, psychanalyse, Lacan, Réel Symbolique Imaginaire, psychologie, psychologie sociale, psychose, paranoïa, schizophrénie, rhétorique, argumentation, épistémologie, logique, logique libre, poésie, littérature, surréalisme, Hocquenghem, Charles Baudelaire, traduction, malentendu, dialogue de sourds, expressions figées, Jean-Jacques Pinto, Jean-Claude Milner, L’Œuvre claire, Albert Camus, Marie Cardinal, Amélie Nothomb, Georges Brassens, Henry Miller, Georges Bataille, Michel Leiris, Parménide, hystérie, obsession, phobie, angoisse, inconscient, formations de l'inconscient, rêve, rébus, lapsus, oubli, acte manqué, mot d'esprit, interprétation, antiphilosophie, anti-philosophie, Cyrano, Cyrano de Bergerac, Aragon, Nietzsche, Mallarmé, Schreber, subjiciel, points de vue, la subjectivité comme artifice, subjectivité, subjectivité artificielle, machina subjectiva, argot, Luce Irigaray, Hélène Cixous, Gilles Deleuze, Félix Guattari, Jean-François Lyotard, homéopsychie, propagande, propagande et psychanalyse, psychanalyse et propagande, neurosciences, neurosciences et psychanalyse, psychanalyse et neurosciences, approche logiciste, Jean-Claude Gardin, Jean Molino, cognisème, subjisème, prothèse psychique, identification cognitive, identification subjective, galiléisme, galiléisme étendu, science galiléenne, malaise dans la civilisation, structuralisme, structure, langage, définition apophatique de la psychanalyse, définition récursive de la psychanalyse


Keywords : analyscience, linguistics, "discourse analysis", metaphor, semantics, microsemantics, microsemantics of phantasy, logics of irrationality, lexicology, subjilecte, metaphor, paradiastole, subjective isotopy, axiology, homonym, homonymy, pseudo synonym, psychoanalysis, Lacan, Real Symbolic Imaginary, psychology, social psychology, psychosis, paranoia, schizophrenia, rhetorics, argumentation, epistemology, logics, free logics, poetry, litterature, surrealism, antiphilosophy, Baudelaire, translation, misunderstanding, frozen expressions, Jean-Jacques Pinto, Jean-Claude Milner, L’Œuvre claire, Albert Camus, Marie Cardinal, Amélie Nothomb, Georges Brassens, Henry Miller, Georges Bataille, Michel Leiris, Parménide, Montaigne, hysteria, fixed idea, phobia, anxiety, unconscious, dream, rebus, Cyrano de Bergerac, Aragon, Nietzsche, Mallarmé, Schreber, subjiciel, machina subjectiva, Luce Irigaray, Hélène Cixous, Gilles Deleuze, Félix Guattari, Jean-François Lyotard, propaganda, propaganda and psychoanalysis, psychoanalysis and propaganda, neurosciences, neurosciences and psychoanalysispsychoanalysis and neurosciences, logicist approach, Jean-Claude Gardin, cogniseme, subjiseme, galileism, extended galileism, extended galileanism, galilean science, cognitive identificationsubjective identification


Schlüsselwörter : Analyscience, Linguistik, Redeanalyse, Metapher, Psychoanalyse, Lacan, Psychologie, soziale Psychologie, Psychose, Paranoia, Schizophrenie, Rhetorik, Argumentation, Epistemologie, Poesie, Literatur, Baudelaire, Übersetzung, Mißverständnis, starre Ausdrücke, Jean- Claude Milner, Albert Camus, Marie Cardinal, Amélie Nothomb, Georges Brassens, Henry Miller, Georges Bataille, Michel Leiris, Parménide, Montaigne, Cyrano de Bergerac, Aragon, Nietzsche, Mallarmé, Schreber, Hysterie, Zwangsvorstellung, Phobie, Angst, Unbewusstes, Traum, Rebus, subjiciel, machina subjectiva

Palavras-chaves : analyscience, linguística, análise de discursos, metáfora, psicanálise, Lacan, psicologia, psicologia social, psicose, paranóia, esquizofrenia, retórica, argumentação, epistemologia, poesia, literatura, Baudelaire, tradução, equívoco, expressões bloqueadas, Jean- Claude Milner, Albert Camus, Marie Cardinal, Amélie Nothomb, Georges Brassens, Henry Miller, Georges Bataille, Michel Leiris, Parménide, Montaigne, Cyrano de Bergerac, Aragon, Nietzsche, Mallarmé, Schreber, histeria, idéia fixada, fobia, inquietude, o inconsciente, sonho, rébus, subjiciel, machina subjectiva

Palabras-clave : analyscience, lingüistica, análisis de discurso, metáfora, psicoanálisis, Lacan, psicología, psicología social, psicosis, paranoïa, esquizofrenia, retórica, argumentación, epistemología, poesía, literatura, Baudelaire, traducción, malentendido, expresiones cuajadas, Jean-Claude Milner, Albert Camus, Marie Cardinal, Amélie Nothomb, Georges Brassens, Henry Miller, Georges Bataille, Michel Leiris, Parménide, Montaigne, Cyrano de Bergerac, Aragon, Nietzsche, Mallarmé, Schreber, histerismo, obsesión, fobia, angustia, inconsciente, sueño, jeroglífico, subjiciel, machina subjectiva

Parola-chiave : analyscience, linguistica, analisi di discorso, metafora, psicanalisi, Lacan, psicologia, psicologia sociale, psicosi, paranoia, schizofrenia, retorica, argomentazione, epistemologia, poesia, letteratura, Baudelaire, traduzione, malinteso, espressioni idiomatiche, Jean-Claude Milner. , Albert Camus, Marie Cardinal, Amélie Nothomb, Georges Brassens, Henry Miller, Georges Bataille, Michel Leiris, Parménide, Montaigne, Cyrano de Bergerac, Aragon, Nietzsche, Mallarmé, Schreber, isterismo, ossessione, fobia, angoscia, inconscio, sogno, rebus, subjiciel, machina subjectiva

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Analogisub - dans Exercices
commenter cet article

commentaires