Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : TOUT SUR L'A.L.S. (Analyse des Logiques Subjectives©)
  • TOUT SUR L'A.L.S. (Analyse des Logiques Subjectives©)
  • : Blog scientifique sur l'A.L.S. (Analyse des Logiques Subjectives©), méthode originale d'analyse de discours partant des métaphores quotidiennes et de la psychanalyse. Applications dans de nombreux domaines des Sciences Humaines et Sociales : linguistique, littérature (Camus), poésie (Baudelaire), traduction, rhétorique, argumentation, psychologie sociale. Textes, articles, exercices, discussions,dictionnaires.Google+
  • Contact

Mots-clé

Mots-clé : analyscience, linguistique, analyse de discours, sémantique, microsémantique, microsémantique du fantasme, logique de la déraison, lexicologie, subjilecte, métaphore, paradiastole, oxymore, isotopie subjective, axiologie, homonyme, homonymie, pseudosynonyme, pseudosynonymie, psychanalyse, Lacan, Réel Symbolique Imaginaire, psychologie, psychologie sociale, psychose, paranoïa, paranoïaque, schizophrénie, schizophréne, rhétorique, argumentation, épistémologie, logique, logique libre, poésie, littérature, surréalisme, Hocquenghem, Charles Baudelaire, traduction, malentendu, dialogue de sourds, expressions figées, Jean-Jacques Pinto, Jean-Claude Milner, L’Œuvre claire, Albert Camus, Marie Cardinal, Amélie Nothomb, Georges Brassens, Henry Miller, Georges Bataille, Michel Leiris, Parménide, hystérie, hystérique, obsession, obsessionnel, phobie, phobique, angoisse, inconscient, formations de l'inconscient, rêve, rébus, lapsus, oubli, acte manqué, mot d'esprit, interprétation, antiphilosophie, anti-philosophie, Cyrano, Cyrano de Bergerac, Aragon, Nietzsche, Mallarmé, Schreber, subjiciel, points de vue, la subjectivité comme artifice, subjectivité, subjectivité artificielle, machina subjectiva, argot, Luce Irigaray, Hélène Cixous, Gilles Deleuze, Félix Guattari, Jean-François Lyotard, homéopsychie, malaise dans la civilisation, propagande, propagande et psychanalyse, psychanalyse et propagande, neurosciences, neurosciences et psychanalyse, psychanalyse et neurosciences, approche logiciste, Jean-Claude Gardin, Jean Molino, cognisème, subjisème, prothèse psychique, identification cognitive, identification subjective, galiléisme, galiléisme étendu, science galiléenne, structuralisme, structure, langage, définition apophatique de la psychanalyse, définition récursive de la psychanalyse

 


Recherche

1 décembre 2008 1 01 /12 /décembre /2008 11:50


Voir la fin du billet :
Un passage de "Cyrano de Bergerac", d'Edmond Rostand

      Le parler Extraverti (correspondant au Discours hystérique de Lacan) présente, du fait de sa genèse chez le parent rejetant, un embarrras quant à l'assomption d'une identité sexuelle (point à développer !!). Il oscille alors entre :

      -  l'apologie de l'AMBIGUÏTÉ sexuelle : androgynie, "hermaphrodisme", trouble ou séduction (provocation) produits dans le regard de l'autre par le défi jeté à toute catégorisation. 

      Exemples : deux chansons des années 60, Bécaud et Vartan :

Gilbert Bécaud :

Tête De Bois
Elle s'habille comme lui
d'un pantalon, d'un blouson.
Quand on les rencontre la nuit,
on dirait deux garçons.
Leur visage paraît masqué.
Comment deviner qu'ils s'aiment ?

Sylvie Vartan :


Est-ce une fille ou un garçon?

Est-ce une fille ou un garçon?
Un garçon aux cheveux longs?
Ou une fille en pantalon?
C'est là la question
Mais regardez vous
Coiffés tristement
Habillés comme au temps
De nos grands-parents

[ ... ]

Mais la solution
C'est qu'on prend la vie en s'amusant


       Les années 70 à 80 sont marquées par l'abondance des stars androgynes notamment en musique (à développer). On lira avec intérêt l'article de Daniel Fabre, « L'androgyne fécond ou les quatre conversions de l'écrivain  », novembre 200, Clio.

      -  l'assomption d'une identité sexuelle CARICATURALE : hyperféminité chez le sujet féminin, hypervirilité confinant au machisme chez le sujet masculin, ce qui a reçu le nom de "parade virile".

Explication tirée du livre "L'hystérique, le sexe et le médecin", Lucien Israël, Masson, 1992, p. 59 :


« Les hommes hystériques sont cachés. Et dans la meilleure cachette pour un médecin, sous une autre étiquette diagnostique. [ ... ] Pendant longtemps les médecins ont été, dans leur immense majorité, des hommes. Et l'hystérie représentait ce qu'il y avait d'inquiétant, d'irritant, de menaçant chez les femmes. [ ... ] Elles étaient fragiles, le sexe faible. On ne pouvait pas compter sur elles. Leur esprit manquait de logique, d'objectivité. Elles étaient inconstantes, lunatiques. [ ... ] Il n'est pas un seul défaut, pas une seule caractéristique psychique, intellectuelle ou morale qu'on ait reproché aux femmes qui ne se retrouve dans les descriptions de l'hystérie(1). Quoi d'étonnant alors que le diagnostic d'hystérie soit devenu pour l'homme [ ... ] une véritable injure, un signe de faiblesse, une castration en un mot. Dire à un homme : "'Vous êtes hystérique" reviendrait dans ces conditions à leur dire : "Vous n'êtes pas un homme". [ ... ] Comment l'éviter ? ».

      C'est ici que l'A.L.S intervient : dans la distribution traditionnelle des rôles masculin et féminin intervient partiellement (article à venir) une répartition :

      -  Introverti
pour l'homme (solide, fiable, constant, sérieux, logique, objectif etc.)

      -  Extraverti pour la femme (fragile, faible, peu fiable, inconstante, frivole, lunatique etc.) :

"Souvent femme varie,
Bien fol est qui s'y fie"

       Le mot dévalorisé "s'effémine " révèle que Cyrano, locuteur du parler Extraverti (valorisation de déplaire, haïsse, marche, pistolétade, excitante,   amusantes, fielbave, haute, Haine, lever. Dévalorisation de carcan) pratique la "parade virile", donc adopte quand à sa tenue et à ses manières le point de vue  introverti  : valorisation de maintien, loi, tuyaute, apprête, empois, godron (rigide), gênerayon, auréole. Dévalorisation de à l'aise,abandonne, pencher, dans tous les sens, toutes caractéristiques supposées au sexe féminin.


       Lucien Israël (ouvrage précité) :

«
Le souci de paraître, la recherche de prestance sont donc les conduites dominantes les plus perceptibles chez l'homme hystérique ».

       Et sur le site : http://www.doctissimo.fr/html/psychologie/mag_2003/mag1205/ps_7235_hysterie.htm :

« Oui l'hystérie masculine existe ! Certes, elle est moins fréquente que la version féminine : un homme pour neuf femmes selon certains spécialistes. Elle se manifeste de manière différente. Car ici la volonté d'attirer l'attention et le besoin de reconnaissance entraînent d'autres manifestations : consommation d'alcool, exacerbation des attitudes "viriles" ».

      Ce que Cyrano appelle "le panache".


(1) Témoin cette citation d'Otto Weininger (Benoîte Groult, Cette mâle assurance) :

« La femme totalement féminine n'a pas de moi ... D'où le mélange de duplicité et de mensonge qui caractérise ses actes… Cette absence de personnalité et la variété des rôles qu'elle est amenée à jouer font qu'elles n'ont pas d'identité ...  La femme n'est authentiquement elle-même à aucun moment de sa vie. »,

      ce qui correspond presque mot pour mot à la description de la personnalité hystérique en psychiatrie :

La personnalité hystérique (Marie-Frédérique BACQUÉ 20 02/10/2008 d'après Henri Ey) :

      « - Le théatralisme ou dramatisation : expression exagérée des sentiments, déplacement de la valeur du réel, excès du sens libidinal des choses. L’hystérique ne supporte pas que les choses ne soient que ce qu’elles sont et rien que cela.
      - La mythomanie : falsification perpétuelle des rapports avec autrui, modification permanente de la réalité, difficulté à faire la part du réel et de l’imaginaire. Mensonges et comédies.
      - La falsification de l’existence : l’hystérique s’accorde dans l’imaginaire ce qu’il ne peut acquérir dans la réalité.
      - La suggestibilité ou plasticité : l’hystérique est influençable, inconsistant, oscillant, versatile car son Moi n’est pas authentique et cherche toujours à se placer dans le désir de l’autre.
      - L’inconsistance du Moi : l’idéal du Moi est exagéré chez l’hystérique alors qu’il doute toujours de lui-même. Il recherche toujours une réassurance chez autrui. »

      Notons au passage dans ces deux extraits la concordance avec le vocabulaire de la série A, valorisé dans le point de vue Extraverti :

mélange, duplicité, mensonge,  variété, jouer, non-identique, non-authentique,  théatralisme, dramatisation, expression, exagéré, sentiments, déplacement,  excès,  ne pas supporter, mythomanie, falsification,  modification , difficulté à faire la part, imaginaire,. mensonge, comédies, suggestibilité, plasticité, influençable, inconsistant, oscillant, versatile ...


Voir également les billets suivants : 

Hystérie et "complaisance somatique"

Luce Irigaray, "Communication linguistique et spéculaire"

 

A suivre ...




Merci de bien vouloir laisser un commentaire ci-dessous


 

Français
L'A.L.S. (Analyse des Logiques Subjectives) est une méthode d’analyse des mots (lexèmes) d’un texte parlé ou écrit, inspirée par la psychanalyse, qui permet, sans recourir au non-verbal (intonations, gestes, mimiques), d’avoir une idée de la personnalité de l’auteur et de ceux qu’il peut espérer persuader ou séduire.

English
A.L.S (Analysis of Subjective Logics) is an analytical method concerned with the words (lexical items) of a spoken or written text. Drawing on psychoanalysis, it allows one, without resorting to the non-verbal (intonations, gestures, mimics, etc.), to get an idea of the personality of the author as well as of those one expects to persuade or to entice.

Deutsch
Die A.L.S (Analyse der Subjektiven Logiken) ist eine Untersuchungsmethode der Wörter (lexikalische Einheiten) eines gesprochenen oder geschriebenen Textes, mit einer Inspiration der Psychoanalyse, der erlaubt, ohne sich an das Nichtverbale (Intonationen, Bewegungen, Mimiken, u.s.w.) zu wenden, eine Idee der Personalität des Autors und derjenigen zu bekommen, die er zu überreden oder zu bezaubern hofft.

Português
A A.L.S. (Análise das Lógicas Subjetivas) é um método de análise das palavras (unidades lexicais) de um texto falado ou escrito, inspirado pela psicanálise, que permite, sem recorrer ao não-verbal (intonações, gestos, mímicas, etc.), ter uma idéia da personalidade do autor e daqueles que ele pode esperar persuadir ou seduzir.

Español
El A.L.S. (Análisis de las Lógicas Subjectivas) es un método de análisis de las palabras (lexemas) de un texto hablado o escrito, inspirado por la psicoanálisis, que permite, sin recurrir al no verbal (intonaciones, gestos, mímicas), tener una idea de la personalidad del autor y de aquellos a los que puede esperar persuadir o seducir.

Italiano
L'A.L.S. (Analisi delle Logiche Soggettive, è un metodo di analisi delle parole ("lexèmes") di un testo parlato o scritto, ispirata per la psicanalisi, che permette, senza ricorrere al no-verbale (intonazioni, gesti, mimici), di avere un'idea della personalità dell'autore e di quelli che può sperare di persuadere o sedurre.



Résumé : Blog de diffusion de textes et de discussions autour de l'Analyse des Logiques Subjectives, méthode linguistique originale d'analyse de discours partant des métaphores courantes et de la psychanalyse.

Abstract : Blog about "Analysis of Subjective Logics ", an original linguistic approach in discourse analysis.


Mots-clé : linguistique, analyse de discours, métaphore, psychanalyse, Lacan, psychologie, psychologie sociale, psychose, paranoïa, schizophrénie, rhétorique, argumentation, épistémologie, poésie, littérature, Baudelaire, traduction, malentendu, expressions figées, Jean-Claude Milner, Albert Camus, Marie Cardinal, Amélie Nothomb, Georges Brassens, Henry Miller, Parménide, Cyrano de Bergerac, Aragon, Nietzsche, hystérie, obsession, phobie, angoisse, inconscient, rêve, rébus, subjiciel

Keywords : linguistics, "discourse analysis", metaphor, psychoanalysis, Lacan, psychology, social psychology, psychosis, paranoia, schizophrenia, rhetorics, argumentation, epistemology, poetry, litterature, Baudelaire, translation, misunderstanding, frozen expressions, Jean-Claude Milner, Albert Camus, Marie Cardinal, Amélie Nothomb, Georges Brassens, Henry Miller, Parménide, Cyrano de Bergerac, Aragon, Nietzsche,
hysteria, fixed idea, phobia, anxiety, the unconscious, dream, rebus, subjiciel

Schlüsselwörter : Linguistik, Redeanalyse, Metapher, Psychoanalyse, Lacan, Psychologie, soziale Psychologie, Psychose, Paranoia, Schizophrenie, Rhetorik, Argumentation, Epistemologie, Poesie, Literatur, Baudelaire, Übersetzung, Mißverständnis, starre Ausdrücke, Jean- Claude Milner, Albert Camus, Marie Cardinal, Amélie Nothomb, Georges Brassens, Henry Miller, Parménide, Cyrano de Bergerac, Aragon, Nietzsche, Hysterie, Zwangsvorstellung, Phobie, Angst, Unbewusstes, Traum, Rebus, subjiciel

Palavras-chaves : linguística, análise de discursos, metáfora, psicanálise, Lacan, psicologia, psicologia social, psicose, paranóia, esquizofrenia, retórica, argumentação, epistemologia, poesia, literatura, Baudelaire, tradução, equívoco, expressões bloqueadas, Jean- Claude Milner, Albert Camus, Marie Cardinal, Amélie Nothomb, Georges Brassens, Henry Miller, Parménide, Cyrano de Bergerac, Aragon, Nietzsche, histeria, idéia fixada, fobia, inquietude, o inconsciente, sonho, rébus, subjiciel

Palabras-clave : lingüistica, análisis de discurso, metáfora, psicoanálisis, Lacan, psicología, psicología social, psicosis, paranoïa, esquizofrenia, retórica, argumentación, epistemología, poesía, literatura, Baudelaire, traducción, malentendido, expresiones cuajadas, Jean-Claude Milner, Albert Camus, Marie Cardinal, Amélie Nothomb, Georges Brassens, Henry Miller, Parménide, Cyrano de Bergerac, Aragon, Nietzsche, histerismo, obsesión, fobia, angustia, inconsciente, sueño, jeroglífico, subjiciel

Parola-chiave : linguistica, analisi di discorso, metafora, psicanalisi, Lacan, psicologia, psicologia sociale, psicosi, paranoia, schizofrenia, retorica, argomentazione, epistemologia, poesia, letteratura, Baudelaire, traduzione, malinteso, espressioni idiomatiche, Jean-Claude Milner. , Albert Camus, Marie Cardinal, Amélie Nothomb, Georges Brassens, Henry Miller, Parménide, Cyrano de Bergerac, Aragon, Nietzsche,  isterismo, ossessione, fobia, angoscia, inconscio, sogno, rebus, subjiciel

Partager cet article

Repost 0

commentaires