Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : TOUT SUR L'A.L.S. (Analyse des Logiques Subjectives©)
  • TOUT SUR L'A.L.S. (Analyse des Logiques Subjectives©)
  • : Blog scientifique sur l'A.L.S. (Analyse des Logiques Subjectives©), méthode originale d'analyse de discours partant des métaphores quotidiennes et de la psychanalyse. Applications dans de nombreux domaines des Sciences Humaines et Sociales : linguistique, littérature (Camus), poésie (Baudelaire), traduction, rhétorique, argumentation, psychologie sociale. Textes, articles, exercices, discussions,dictionnaires.Google+
  • Contact

Mots-clé

Mots-clé : analyscience, linguistique, analyse de discours, sémantique, microsémantique, microsémantique du fantasme, logique de la déraison, lexicologie, subjilecte, métaphore, paradiastole, oxymore, isotopie subjective, axiologie, homonyme, homonymie, pseudosynonyme, pseudosynonymie, psychanalyse, Lacan, Réel Symbolique Imaginaire, psychologie, psychologie sociale, psychose, paranoïa, paranoïaque, schizophrénie, schizophréne, rhétorique, argumentation, épistémologie, logique, logique libre, poésie, littérature, surréalisme, Hocquenghem, Charles Baudelaire, traduction, malentendu, dialogue de sourds, expressions figées, Jean-Jacques Pinto, Jean-Claude Milner, L’Œuvre claire, Albert Camus, Marie Cardinal, Amélie Nothomb, Georges Brassens, Henry Miller, Georges Bataille, Michel Leiris, Parménide, hystérie, hystérique, obsession, obsessionnel, phobie, phobique, angoisse, inconscient, formations de l'inconscient, rêve, rébus, lapsus, oubli, acte manqué, mot d'esprit, interprétation, antiphilosophie, anti-philosophie, Cyrano, Cyrano de Bergerac, Aragon, Nietzsche, Mallarmé, Schreber, subjiciel, points de vue, la subjectivité comme artifice, subjectivité, subjectivité artificielle, machina subjectiva, argot, Luce Irigaray, Hélène Cixous, Gilles Deleuze, Félix Guattari, Jean-François Lyotard, homéopsychie, malaise dans la civilisation, propagande, propagande et psychanalyse, psychanalyse et propagande, neurosciences, neurosciences et psychanalyse, psychanalyse et neurosciences, approche logiciste, Jean-Claude Gardin, Jean Molino, cognisème, subjisème, prothèse psychique, identification cognitive, identification subjective, galiléisme, galiléisme étendu, science galiléenne, structuralisme, structure, langage, définition apophatique de la psychanalyse, définition récursive de la psychanalyse

 


Recherche

12 juillet 2008 6 12 /07 /juillet /2008 15:15

 

 

georges-brassens.jpg

 

      Même exercice d'analyse que pour le texte d'Henry Miller.

      Après lecture des trois premiers couplets de la chanson de Brassens dans son état original, examinez-la sous l'angle de l'A.L.S. (mots en gras ou italique, soulignés ou non), et essayez de parvenir à un diagnostic du point de vue dominant dans ce texte.

      Solution et commentaire détaillé la semaine prochaine. Bonne chance !

1) Texte dans son état d'origine :

1

Autrefois, quand j'étais marmot,
J'avais la phobie des gros mots
Et si j'pensais « merde » tout bas,
Je ne le disais pas
Mais, aujourd'hui que mon gagne-pain,
C'est d'parler comme un turlupin
Je n'pense plus « merde », pardi,
Mais je le dis

[REFRAIN]
J'suis l'pornographe,
Du phonographe
Le polisson,
De la chanson

2

Afin d'amuser la gal'rie,
Je crache des gauloiseries
Des pleines bouches de mots crus,
Tout à fait incongrus
Mais, en m'retrouvant seul sous mon toit,
Dans ma psyché j'me montre au doigt
Et m'crie: « Va t'faire, homme incorrect,
Voir par les Grecs »

3

Tous les sam'dis j'vais à confesse,
M'accuser d'avoir parlé d'fesses
Et j'promets ferme au marabout,
De les mettre tabou
Mais, craignant, si je n'en parle plus,
D'finir à l'Armée du Salut
Je r'mets bientôt sur le tapis,
Les fesses impies


2) Texte annoté en utilisant l'A.L.S. :

mots en italique: série A; mots en gras : série B ;
mots soulignés: valeur + ; mots non soulignés : valeur - ; exception : le mot "mais" n'est ici souligné que pour vous aider à percevoir un changement de point de vue (lequel ?)

Donc 4 combinaisons se résolvant en 2 points de vue :

  • A+ = B- -> point de vue E (extraverti)
  • A- = B+ -> point de vue I (introverti)

(Les mots en gras italique feront l'objet d'un explication ultérieure)

1

Autrefois, quand j'étais marmot,
J'avais la phobie des gros mots
Et si j'pensais « merde » tout bas,
Je ne le disais pas
Mais, aujourd'hui que mon gagne-pain,
C'est d'parler comme un turlupin
Je n'pense plus « merde », pardi,
Mais je le dis

[REFRAIN]
J'suis l'pornographe,
Du phonographe
Le polisson,
De la chanson

2

Afin d'amuserla gal'rie,
Je crachedes gauloiseries
Des pleinesbouchesde mots crus,
Tout à fait incongrus
Mais, en m'retrouvant  seulsous mon toit,
Dans ma psychéj'me montre au doigt
Et m'crie: « Va t'faire, homme incorrect,
Voir par les Grecs »

3

Tous les sam'dis j'vais à confesse,
M'accuserd'avoir parlé d'fesses
Et j' prometsfermeau marabout,
De les mettre tabou
Mais, craignant, si je n'en parle plus,
D'finir à l'Armée du Salut,
Je r'mets bientôt sur le tapis,
Les fesses impies

Résultat :

Dans le premier couplet, Brassens fait son auto-diagnostic ! Il présentait en effet de nombreux traits cliniques de la personnalité phobique, avec quelques phobies typiques, ce qui correspond grosso modo à ce que l'A.L.S. dénomme "parler I ou E" ou parler hésitant. Nous le montrerons dans un billet spécialement consacré à ce cher grand poète qu'est Georges.

Les deux autres couplets illustrent parfaitement l'oscillation régulière entre le point de vue Extraverti :

   A+ :      amuser,gal'rie, crache, gauloiseries, bouchescrus, incongrus, r'mets sur le tapis, fesses,impies
   B- :       n'en parle plus, finir, Armée du Salut (pauvreté)

et le point de vue Introverti :

   B+ :      m'retrouvant,seultoit, psyché, montre au doigt, à confesse, m'accuser, j' promets,ferme, marabout, tabou
   A- :       Va t'faire, incorrect, voir par les Grecs,

caractéristiques de l'hésitation "phobique".


Suite du commentaire bientôt . . .


D'autres analyses d'extraits de poésie et littérature :

Application de l'A.L.S. au corpus des Fleurs du Mal de Ch. Baudelaire

Mallarmé mal aimé ?


La personnalité de Cyrano vue par l'A.L.S.


Un passage de "Cyrano de Bergerac", d'Edmond Rostand


La tirade des "Non merci !" de Cyrano de Bergerac

Une citation d'Antonin Artaud

Un texte d'Hélène Cixous


Un texte de Luce Irigaray

Un "Manifeste" de Witold Gombrowicz

Un texte d'Henry de Montherlant

Baudelaire : Notes nouvelles sur Edgar Poe

Quelle est la "personnalité" de Du Bellay ?

De Du Bellay à Piaf : regretter ou non ?

L'avant-lire et les préfaces de "Le libertinage", d'Aragon

Une courte critique littéraire à analyser

 

Un passage d'Amélie Nothomb


Passage extrait du livre de H. Miller "Le monde du sexe"

Application de l'A.L.S. à la traduction


 


Merci de bien vouloir laisser un commentaire ci-dessous



Résumé : Blog de diffusion de textes et de discussions autour de l'Analyse des Logiques Subjectives, méthode linguistique originale d'analyse de discours partant des métaphores courantes et de la psychanalyse.

Abstract : Blog about "Analysis of Subjective Logics ", an original linguistic approach in discourse analysis.

Mots-clé : linguistique, analyse de discours, métaphore, psychanalyse, Lacan, psychologie, psychologie sociale, psychose, paranoïa, schizophrénie, rhétorique, argumentation, épistémologie, poésie, littérature, Baudelaire, traduction, malentendu, expressions figées, Jean-Claude Milner.

Keywords : linguistics, "discourse analysis", metaphor, psychoanalysis, Lacan, psychology, social psychology, psychosis, paranoia, schizophrenia, rhetorics, argumentation, epistemology, poetry, litterature, Baudelaire, translation, misunderstanding, frozen expressions, Jean-Claude Milner.

Schlüsselwörter : Linguistik, Redeanalyse, Metapher, Psychoanalyse, Lacan, Psychologie, soziale Psychologie, Psychose, Paranoia, Schizophrenie, Rhetorik, Argumentation, Epistemologie, Poesie, Literatur, Baudelaire, Übersetzung, Mißverständnis, starre Ausdrücke, Jean- Claude Milner.

Palavras-chaves : linguística, análise de discursos, metáfora, psicanálise, Lacan, psicologia, psicologia social, psicose, paranóia, esquizofrenia, retórica, argumentação, epistemologia, poesia, literatura, Baudelaire, tradução, equívoco, expressões bloqueadas, Jean- Claude Milner.

Palabras-clave : lingüistica, análisis de discurso, metáfora, psicoanálisis, Lacan, psicología, psicología social, psicosis, paranoïa, esquizofrenia, retórica, argumentación, epistemología, poesía, literatura, Baudelaire, traducción, malentendido, expresiones cuajadas, Jean-Claude Milner.

Parola-chiave : linguistica, analisi di discorso, metafora, psicanalisi, Lacan, psicologia, psicologia sociale, psicosi, paranoia, schizofrenia, retorica, argomentazione, epistemologia, poesia, letteratura, Baudelaire, traduzione, malinteso, espressioni idiomatiche, Jean-Claude Milner.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Domi 14/09/2009 00:54

Tout d'abord hésitante pour rejoindre la communauté "Brassens"....votre proposition est restée un honneur pour moi, et je vous en remercie bien sincèrement !Tardivement,  voilà que je me suis décidée, sous couvert d'acceptation bien sûr...Dans l'attente de votre réponse,Cordialement,Domi.

Analogisub 14/09/2009 09:07


Merci de votre adhésion, Domi.

Vous êtes la bienvenue dans la communauté "GEORGES BRASSENS", où vous pouvez désormais publier vos billets.

A très bientôt j'espère.