Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : TOUT SUR L'A.L.S. (Analyse des Logiques Subjectives©)
  • TOUT SUR L'A.L.S. (Analyse des Logiques Subjectives©)
  • : Blog scientifique sur l'A.L.S. (Analyse des Logiques Subjectives©), méthode originale d'analyse de discours partant des métaphores quotidiennes et de la psychanalyse. Applications dans de nombreux domaines des Sciences Humaines et Sociales : linguistique, littérature (Camus), poésie (Baudelaire), traduction, rhétorique, argumentation, psychologie sociale. Textes, articles, exercices, discussions,dictionnaires.Google+
  • Contact

Mots-clé

Mots-clé : analyscience, linguistique, analyse de discours, sémantique, microsémantique, microsémantique du fantasme, logique de la déraison, lexicologie, subjilecte, métaphore, paradiastole, oxymore, isotopie subjective, axiologie, homonyme, homonymie, pseudosynonyme, pseudosynonymie, psychanalyse, Lacan, Réel Symbolique Imaginaire, psychologie, psychologie sociale, psychose, paranoïa, paranoïaque, schizophrénie, schizophréne, rhétorique, argumentation, épistémologie, logique, logique libre, poésie, littérature, surréalisme, Hocquenghem, Charles Baudelaire, traduction, malentendu, dialogue de sourds, expressions figées, Jean-Jacques Pinto, Jean-Claude Milner, L’Œuvre claire, Albert Camus, Marie Cardinal, Amélie Nothomb, Georges Brassens, Henry Miller, Georges Bataille, Michel Leiris, Parménide, hystérie, hystérique, obsession, obsessionnel, phobie, phobique, angoisse, inconscient, formations de l'inconscient, rêve, rébus, lapsus, oubli, acte manqué, mot d'esprit, interprétation, antiphilosophie, anti-philosophie, Cyrano, Cyrano de Bergerac, Aragon, Nietzsche, Mallarmé, Schreber, subjiciel, points de vue, la subjectivité comme artifice, subjectivité, subjectivité artificielle, machina subjectiva, argot, Luce Irigaray, Hélène Cixous, Gilles Deleuze, Félix Guattari, Jean-François Lyotard, homéopsychie, malaise dans la civilisation, propagande, propagande et psychanalyse, psychanalyse et propagande, neurosciences, neurosciences et psychanalyse, psychanalyse et neurosciences, approche logiciste, Jean-Claude Gardin, Jean Molino, cognisème, subjisème, prothèse psychique, identification cognitive, identification subjective, galiléisme, galiléisme étendu, science galiléenne, structuralisme, structure, langage, définition apophatique de la psychanalyse, définition récursive de la psychanalyse

 


Recherche

12 juillet 2008 6 12 /07 /juillet /2008 15:13

      Après lecture du texte d'Henry Miller dans son état original, examinez-le sous l'angle de l'A.L.S. (mots en gras ou italique, soulignés ou non), et essayez de parvenir à un diagnostic du point de vue dominant dans ce texte.


       Solution et commentaire détaillé la semaine prochaine. Bonne chance !

1) Texte dans son état d'origine, phrase à phrase :

"Si les hommes prenaient le temps de songer à cette immense activité dont grouillent la terre et les cieux, accorderaient-ils une pensée à la mort?
A quoi bon se contraindre, se réserver dès l'instant que l'on est sûr que, dans la vie comme dans la mort, cette furieuse activité se poursuit sans relâche, sans remords?
Si la mort n'est rien, pourquoi donc avoir peur du sexe?
Les dieux ne sont ils pas descendus ici-bas pour forniquer avec les mortels, les bêtes, les arbres, la terre même?
Pourquoi faire tant les dégoûtés?
Pourquoi ne pas aimer - boire à toutes les sources du plaisir?
Faire, en tous sens à la fois, don de nous-mêmes?
Qu'avons-nous à craindre? De nous perdre?
Mais tant que ce ne sera pas fait, nous n'aurons pas d'espoir de jamais nous trouver.
Nous sommes le monde ; et pour le pénétrer entièrement, il faut commencer par renoncer à lui.
Peu importe la route; ce qui compte, c'est ce que l'on donne de soi, ce qu'on lâche et non ce qu'on retient."

2) Texte annoté en utilisant l'A.L.S. :

mots en italique: série A; mots en gras : série B ;
mots soulignés: valeur + ; mots non soulignés : valeur -

Donc 4 combinaisons se résolvant en 2 points de vue :

  • A+ = B- -> point de vue E (extraverti)
  • A- = B+ -> point de vue I (introverti)

(Les mots en gras italique feront l'objet d'un explication ultérieure)

"Si les hommes prenaient le temps de songer à cette immense  activité dont grouillent la terre et les cieux, accorderaient-ils une pensée à la mort ?
A quoi bon se contraindre, se réserver dès l'instant que l'on est sûrque, dans la vie comme dans la mort, cette furieuse  activitése poursuit sans relâche, sans remords?
Si la mort n'est rien, pourquoi donc avoir peur du sexe?
Les dieux ne sont ils pas descendus ici-bas pour forniquer avec les mortels, les bêtes, les arbres, la terre même ?
Pourquoi faire tant les dégoûtés?
Pourquoi ne pas aimer- boire à toutes  les sources du plaisir?
Faire, en tous sens à la fois, don de nous-mêmes ?
Qu'avons-nous à craindre? De nous perdre?
Mais tant que ce ne sera pas fait, nous n'aurons pas d'espoir de jamais nous trouver.
Nous sommes le monde; et pour le pénétrer entièrement, il faut commencer par renoncer à lui.
Peu importe la route ; ce qui compte, c'est ce que l'on donne de soi, ce qu'on lâcheet non ce qu'on retient."

------------------------------------------------------------------

Avant de vous proposer une solution et un commentaire détaillé, voici un complément de texte annoté tiré du même livre de Henry Miller, qui vous donnera des indices supplémentaires :

"De nos jours l'individu est pour ainsi dire race éteinte.
Ce que nous avons c'est le drame du robot - l'homme de l'âge de la machine, qui fonctionne comme son rouage.
La mitrailleuse, la mitraillette dont se sert le gangster lancé dans sa puissante voiture, sont symptomatiques du grand vide émotif où se commet le meurtre, sous toutes ses formes.
Le distributeur automatique de mort ne se soucie pas de discrimination, de sélection : il fauche tout ce qui se présente.
L'homme et l'arme ne font qu'un : leur synchronisme mécanique est parfait."
 
[Le 1er passage de Miller est à comparer d'une part avec le texte "Le système et les personnes" et d'autre part avec le passage suivant de Georges Bataille : « la sexualité et la mort ne sont que les moment aigus d'une fête que la nature célèbre avec la multitude inépuisable des êtres, l'une et l'autre ayant le sens du gaspillage  illimité auquel la nature procède à l'encontre du désir de durer qui est le propre de chaque être ». ]

A la semaine prochaine. Bonne recherche !

D'autres analyses d'extraits de poésie et littérature :

 

Un extrait d'un texte de Michel Leiris sur Georges Bataille


Application de l'A.L.S. au corpus des Fleurs du Mal de Ch. Baudelaire

Mallarmé mal aimé ?


La personnalité de Cyrano vue par l'A.L.S.


Un passage de "Cyrano de Bergerac", d'Edmond Rostand

 

La tirade des "Non merci !" de Cyrano de Bergerac

Une citation d'Antonin Artaud

Un texte d'Hélène Cixous


Un texte de Luce Irigaray

Un "Manifeste" de Witold Gombrowicz

Un texte d'Henry de Montherlant

Baudelaire : Notes nouvelles sur Edgar Poe

Quelle est la "personnalité" de Du Bellay ?

De Du Bellay à Piaf : regretter ou non ?

L'avant-lire et les préfaces de "Le libertinage", d'Aragon

Une courte critique littéraire à analyser

 

Un passage d'Amélie Nothomb


Une chanson de Georges Brassens, "Le pornographe"


Application de l'A.L.S. à la traduction

 

  


Merci de bien vouloir laisser un commentaire ci-dessous


 


Français

L'A.L.S. (Analyse des Logiques Subjectives) est une méthode d’analyse des mots (lexèmes) d’un texte parlé ou écrit, inspirée par la psychanalyse, qui permet, sans recourir au non-verbal (intonations, gestes, mimiques), d’avoir une idée de la personnalité de l’auteur et de ceux qu’il peut espérer persuader ou séduire. C'est une microsémantique du fantasme.

English
A.L.S (Analysis of Subjective Logics) is an analytical method concerned with the words (lexical items) of a spoken or written text. Drawing on psychoanalysis, it allows one, without resorting to the non-verbal (intonations, gestures, mimics, etc.), to get an idea of the personality of the author as well as of those one expects to persuade or to entice.

Deutsch
Die A.L.S (Analyse der Subjektiven Logiken) ist eine Untersuchungsmethode der Wörter (lexikalische Einheiten) eines gesprochenen oder geschriebenen Textes, mit einer Inspiration der Psychoanalyse, der erlaubt, ohne sich an das Nichtverbale (Intonationen, Bewegungen, Mimiken, u.s.w.) zu wenden, eine Idee der Personalität des Autors und derjenigen zu bekommen, die er zu überreden oder zu bezaubern hofft.

Português
A A.L.S. (Análise das Lógicas Subjetivas) é um método de análise das palavras (unidades lexicais) de um texto falado ou escrito, inspirado pela psicanálise, que permite, sem recorrer ao não-verbal (intonações, gestos, mímicas, etc.), ter uma idéia da personalidade do autor e daqueles que ele pode esperar persuadir ou seduzir.

Español
El A.L.S. (Análisis de las Lógicas Subjectivas) es un método de análisis de las palabras (lexemas) de un texto hablado o escrito, inspirado por la psicoanálisis, que permite, sin recurrir al no verbal (intonaciones, gestos, mímicas), tener una idea de la personalidad del autor y de aquellos a los que puede esperar persuadir o seducir.

Italiano
L'A.L.S. (Analisi delle Logiche Soggettive, è un metodo di analisi delle parole ("lexèmes") di un testo parlato o scritto, ispirata per la psicanalisi, che permette, senza ricorrere al no-verbale (intonazioni, gesti, mimici), di avere un'idea della personalità dell'autore e di quelli che può sperare di persuadere o sedurre.



Résumé : Blog de diffusion de textes et de discussions autour de l'Analyse des Logiques Subjectives, méthode linguistique originale d'analyse de discours partant des métaphores courantes et de la psychanalyse.

Abstract : Blog about "Analysis of Subjective Logics ", an original linguistic approach in discourse analysis.


Mots-clé : analyscience, linguistique, analyse de discours, microsémantique du fantasme, métaphore, psychanalyse, Lacan, psychologie, psychologie sociale, psychose, paranoïa, schizophrénie, rhétorique, argumentation, épistémologie, poésie, littérature, Baudelaire, traduction, malentendu, expressions figées, Jean-Claude Milner, Albert Camus, Marie Cardinal, Amélie Nothomb, Georges Brassens, Henry Miller, Georges Bataille, Michel Leiris, Parménide, Montaigne, Cyrano de Bergerac, Aragon, Nietzsche, Mallarmé, Schreber, hystérie, obsession, phobie, angoisse, inconscient, fantasme, rêve, rébus, subjiciel, machina subjectiva, cognisème, subjisème

Keywords : analyscience, linguistics, "discourse analysis", metaphor, psychoanalysis, Lacan, psychology, social psychology, psychosis, paranoia, schizophrenia, rhetorics, argumentation, epistemology, poetry, litterature, Baudelaire, translation, misunderstanding, frozen expressions, Jean-Claude Milner, Albert Camus, Marie Cardinal, Amélie Nothomb, Georges Brassens, Henry Miller, Georges Bataille, Michel Leiris, Parménide, Montaigne, Cyrano de Bergerac, Aragon, Nietzsche, Mallarmé, Schreber, hysteria, fixed idea, phobia, anxiety, the unconscious, dream, rebus, subjiciel, machina subjectiva

Schlüsselwörter : Analyscience, Linguistik, Redeanalyse, Metapher, Psychoanalyse, Lacan, Psychologie, soziale Psychologie, Psychose, Paranoia, Schizophrenie, Rhetorik, Argumentation, Epistemologie, Poesie, Literatur, Baudelaire, Übersetzung, Mißverständnis, starre Ausdrücke, Jean- Claude Milner, Albert Camus, Marie Cardinal, Amélie Nothomb, Georges Brassens, Henry Miller, Georges Bataille, Michel Leiris, Parménide, Montaigne, Cyrano de Bergerac, Aragon, Nietzsche, Mallarmé, Schreber, Hysterie, Zwangsvorstellung, Phobie, Angst, Unbewusstes, Traum, Rebus, subjiciel, machina subjectiva

Palavras-chaves : analyscience, linguística, análise de discursos, metáfora, psicanálise, Lacan, psicologia, psicologia social, psicose, paranóia, esquizofrenia, retórica, argumentação, epistemologia, poesia, literatura, Baudelaire, tradução, equívoco, expressões bloqueadas, Jean- Claude Milner, Albert Camus, Marie Cardinal, Amélie Nothomb, Georges Brassens, Henry Miller, Georges Bataille, Michel Leiris, Parménide, Montaigne, Cyrano de Bergerac, Aragon, Nietzsche, Mallarmé, Schreber, histeria, idéia fixada, fobia, inquietude, o inconsciente, sonho, rébus, subjiciel, machina subjectiva

Palabras-clave : analyscience, lingüistica, análisis de discurso, metáfora, psicoanálisis, Lacan, psicología, psicología social, psicosis, paranoïa, esquizofrenia, retórica, argumentación, epistemología, poesía, literatura, Baudelaire, traducción, malentendido, expresiones cuajadas, Jean-Claude Milner, Albert Camus, Marie Cardinal, Amélie Nothomb, Georges Brassens, Henry Miller, Georges Bataille, Michel Leiris, Parménide, Montaigne, Cyrano de Bergerac, Aragon, Nietzsche, Mallarmé, Schreber, histerismo, obsesión, fobia, angustia, inconsciente, sueño, jeroglífico, subjiciel, machina subjectiva

Parola-chiave : analyscience, linguistica, analisi di discorso, metafora, psicanalisi, Lacan, psicologia, psicologia sociale, psicosi, paranoia, schizofrenia, retorica, argomentazione, epistemologia, poesia, letteratura, Baudelaire, traduzione, malinteso, espressioni idiomatiche, Jean-Claude Milner. , Albert Camus, Marie Cardinal, Amélie Nothomb, Georges Brassens, Henry Miller, Georges Bataille, Michel Leiris, Parménide, Montaigne, Cyrano de Bergerac, Aragon, Nietzsche, Mallarmé, Schreber, isterismo, ossessione, fobia, angoscia, inconscio, sogno, rebus, subjiciel, machina subjectiva

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Lmvie 29/10/2008 22:40

je lis et relis vos textes et je suis au regret de vous dire que je ne connais pas cette méthode...un tant soit peu "rébarbative" pour la néophyte que je suis...
Il me faudrait un cours particulier sur ALS...sans aucun doute
De ce fait il m'est difficile d'analyser quoi que ce soit étant dans l'ignorance totale de cette méthode...
Autant je pourrai mettre éventuellement ma plaque de psy sur ma porte après vingt années de travail sur moi autant "votre" langage me semble étranger...
mais non dénué d'intérêt
bien à vous

analogisub 30/10/2008 19:59


Surtout, commencez par lire :

- soit le résumé sur l'A.L.S dans Wikipedia :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Analyse_des_logiques_subjectives),

- soit l'article complet ici :

http://www.revue-texto.net/1996-2007/marges/marges/Documents%20Site%206/doc0217_pinto_jj/0217_pinto_jj.pdf

En effet des lecteurs m'ont dit être désorientés par les exercices (et le code avec mots en gras et mots en italique dans le corrigé, mais c'est faute d'avoir d'abord pris connaissance de la méthode ! ! !


John 18/10/2008 11:47

Votre analyse fonctionne-t-elle sur le texte original en anglais ?

analogisub 20/10/2008 09:34


En principe l'A.L.S est indépendante de la langue. Je vais me procurer le texte en anglais et en refaire l'analyse, que je rajouterai au billet.