Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : TOUT SUR L'A.L.S.© (Analyse des Logiques Subjectives©)
  • TOUT SUR L'A.L.S.© (Analyse des Logiques Subjectives©)
  • : Blog scientifique sur l'A.L.S.© (Analyse des Logiques Subjectives©), méthode originale d'analyse de discours partant des métaphores quotidiennes et de la psychanalyse. Applications dans de nombreux domaines des Sciences Humaines et Sociales : linguistique, littérature (Camus), poésie (Baudelaire), traduction, rhétorique, argumentation, psychologie sociale. Textes, articles, exercices, discussions,dictionnaires.Google+
  • Contact

Mots-clé

Mots-clé : analyscience, linguistique, analyse de discours, sémantique, microsémantique, microsémantique du fantasme, logique de la déraison, lexicologie, subjilecte, métaphore, paradiastole, oxymore, isotopie subjective, axiologie, homonyme, homonymie, pseudosynonyme, pseudosynonymie, psychanalyse, Lacan, Réel Symbolique Imaginaire, psychologie, psychologie sociale, psychose, paranoïa, paranoïaque, schizophrénie, schizophréne, rhétorique, argumentation, épistémologie, logique, logique libre, poésie, littérature, surréalisme, Hocquenghem, Charles Baudelaire, traduction, malentendu, dialogue de sourds, expressions figées, Jean-Jacques Pinto, Jean-Claude Milner, L’Œuvre claire, Albert Camus, Marie Cardinal, Amélie Nothomb, Georges Brassens, Henry Miller, Georges Bataille, Michel Leiris, Parménide, hystérie, hystérique, obsession, obsessionnel, phobie, phobique, angoisse, inconscient, formations de l'inconscient, rêve, rébus, lapsus, oubli, acte manqué, mot d'esprit, interprétation, antiphilosophie, anti-philosophie, Cyrano, Cyrano de Bergerac, Aragon, Nietzsche, Mallarmé, Schreber, subjiciel, points de vue, la subjectivité comme artifice, subjectivité, subjectivité artificielle, machina subjectiva, argot, Luce Irigaray, Hélène Cixous, Gilles Deleuze, Félix Guattari, Jean-François Lyotard, homéopsychie, malaise dans la civilisation, propagande, propagande et psychanalyse, psychanalyse et propagande, neurosciences, neurosciences et psychanalyse, psychanalyse et neurosciences, approche logiciste, Jean-Claude Gardin, Jean Molino, cognisème, subjisème, prothèse psychique, identification cognitive, identification subjective, galiléisme, galiléisme étendu, science galiléenne, structuralisme, structure, langage, définition apophatique de la psychanalyse, définition récursive de la psychanalyse

 


Recherche

22 juillet 2008 2 22 /07 /juillet /2008 15:44


. Voici le résumé de la contribution que j'ai proposée pour les 4èmes Journées de Linguistique de Corpus de Lorient. (15, 16 et 17 septembre 2005), organisées par le laboratoire ADICORE de l'Université de Bretagne Sud.
Ces journées réunissent "des chercheurs venus d'horizons divers qui s'intéressent à l'utilisation de l'informatique pour l'analyse des faits de langue".
. Je propose ma communication sur Baudelaire en tant que chercheur indépendant venu de l'horizon « psychologie et linguistique ». Ma contribution concerne la lexicologie monolingue et l'analyse du discours.

Application of A.L.S. to the corpus of the "Flowers of Evil " by Charles Baudelaire

. Here is the summary of the contribution I proposed for the Lorient 4th "Journées de Linguistique de Corpus" (15, 16 and September 17, 2005), organized by the language lab ADICORE , University of Southern Brittany.
. These "Journées" bring together "researchers from different backgrounds interested by the application of computing science to the analysis of facts of language".
. It is as an independent researcher with a "psychology and linguistics" background that I propound this communication on Baudelaire. My contribution concerns monolingual lexicology and speech analysis.

 

Application de l'A.L.S. au corpus des Fleurs du Mal de Ch. Baudelaire
 
     (Cette recherche a fait l'objet  en 2000 d'une communication de deux heures aux étudiants du Séminaire d'Analyse de la poésie de Mme Inès OSEKI-DÉPRÉ, Faculté des Lettres d'Aix-en-Provence).


Présentation du corpus :

  • l'intégralité des poèmes du recueil des Fleurs du Mal de Charles Baudelaire (Les Fleurs du mal, J. Delabroy, Paris : Magnard, Collection Textes et contextes. 1986),
  • plus certains textes de Baudelaire existant aussi en prose comme Invitation au voyage ce qui permet la comparaison entre les deux versions,
  • plus quelques textes de commentateurs de Baudelaire (tirés du recueil cité supra),
  • plus quelques poèmes d'autres auteurs à des fins de comparaison.


Objectifs de la recherche :

. Je me suis donné pour but, dans ce travail en cours, l'objectivation graphique d'une des dimensions subjectives à l'œuvre dans la composition des textes du corpus. La méthode de diagnostic utilisée est une approche originale d'analyse de discours, l'Analyse des Logiques Subjectives (A.L.S.), exposée dans l'article intitulé Linguistique et psychanalyse : pour une approche logiciste. et résumé dans Analyse des Logiques Subjectives sur Wikipedia.

Définition de l'A.L.S. : voir l'article ci-dessus.

. En ce qui concerne Baudelaire, notre projet s'inscrit dans la logique du commentaire de D. Coste (Charles Baudelaire, Les Fleurs du mal, op. cit, pp. 34-35) :

« Quatre lecteurs différents veillent aux portes des Fleurs du mal ... Tous ces lecteurs se définissent ... par les rapports de similarité ou de dissimilarité qu'ils entretiennent avec le locuteur [Baudelaire] avant de lire. [Par exemple] le lecteur potentiel [le second des quatre], « sobre et naïf homme de bien » est l'exact opposé du locuteur [Baudelaire], jardinier du mal ». Il sera donc choqué et s'indignera. À l'inverse, le poète Laforgue va féliciter Baudelaire de « faire des poésies détachées - courtes - sans sujet appréciable, vagues et sans raison comme un battement d'éventail, éphémères et équivoques comme un maquillage » (souligné par moi).

. On prend ici en compte le sens des mots, non pas globalement (contenu, thèmes, notions) mais en le décomposant en atomes de sens le plus élémentaires possible, ce qui permettra de trouver des tendances générales, des invariants subjectifs indépendants du sujet abordé dans le texte considéré ; ici, ce qui fait de Baudelaire un « poète maudit », qu'il parle d'amour, de mort, de voyage, de parfum, de beauté, etc.

. Ainsi ce qui est visé dans l'A.L.S. ce n'est point l'isotopie, mais en quelque sorte l'isothymie.

. Baudelaire déclarait (Salon de 1859, op. cit.) : «... les rhétoriques et les prosodies ne sont pas des tyrannies inventées arbitrairement, mais une collection de règles réclamées par l'organisation même de l'être spirituel ». Ces règles de l'organisation subjective, à relier aux identifications décrites en psychanalyse, interviennent dans la composition et dans la réception du texte littéraire.

. L'A.L.S. ajoute aux analyses classiques ou modernes en poésie une nouvelle dimension. Laissant à d'autres spécialistes l'étude de la singularité poétique (singularité du poète par sa biographie, singularité du (recueil de) poème(s) par sa place dans l'œuvre et son caractère unique), elle cherche au contraire à mettre en évidence le dénominateur commun à l'auteur, à ses continuateurs (d'autres « poètes maudits » par exemple) et à ses lecteurs : qui l'apprécie, qui le rejette, et dans quels termes (les réseaux de complicité).

. [Un autre de nos travaux porte sur la constance ou la variation du « point de vue » subjectif de l'auteur au cours de sa vie (Ex : Aragon avec les préfaces opposées de 1924 et de 1964 du livre Le libertinage)].

Présentation sommaire de l'A.L.S. : voir l'article Analyse des Logiques Subjectives

.

L'analyse semi-automatique de textes au moyen de l'A.L.S : voir dans ce bulletin le texte qui la décrit, L'analyse semi-automatique de textes dans le cadre de l'A.L.S.

. Dans ce travail nous ne recourons qu'à trois diagnostics de point de vue, mais il en existe davantage.

. Malgré une marge de variation liée à la « main innocente », on a la surprise de constater que les courbes de textes d'un même locuteur (ici Baudelaire) s'orientent « résolument » et majoritairement dans la même direction indépendamment de leur contenu thématique, résultat impossible à obtenir lors d'une contre-épreuve : le tirage au sort des séries et valeurs du lexique d'un poème, qui donne une courbe à pente aléatoire.

. On observe sur le corpus des Les Fleurs du mal quatre types de courbes.

  • Des courbes mettant en évidence un profil « extraverti » (point de vue « E ») : environ 80 %
  • Une courbe à profil « introverti » (point de vue « I »), celle du poème XVII « La beauté » (L'explication par l'ironie et l'antiphrase est prouvée par le contexte: le démenti apporté par Baudelaire dans le poème immédiatement suivant, « l'Idéal », dont la courbe est typiquement « extravertie ».
  • Une courbe à profil « hésitant » pour « Les chats » (balancement dans les deux quatrains, premier tercet « I », second tercet « E »), à comparer aux courbes « extraverties » des autres poèmes « Le chat ».
  • Des courbes d'allure aléatoire (près de 20 %) pour lesquelles nous tenterons de montrer le rôle joué par diverses contraintes poétiques dans le gommage de la dimension subjective mise en évidence par l'A.L.S.

Nos résultats, s'ils se trouvaient confirmés, auraient, entre autres, un impact direct sur les choix lexicaux dans les traductions de Baudelaire en langues étrangères.

. Voir ci dessous quelques exemples de graphes : [à compléter bientôt par d'autres]

 


[ N.B. (automne 2005) : Ma contribution a été acceptée par le Comité d'organisation du colloque, mais j'ai dû en dernière minute renoncer, pour raisons familiales, à aller la présenter. J'espère pouvoir bientôt faire figurer le texte complet de cette contribution sur ce site. ]



P.S.: On savourera, à la lumière de l'A.L.S., dans la définition suivante de « poète maudit » (Wikipedia), l'avalanche de termes du parler "extraverti" reflétée par les commentateurs (le texte est marqué :  italique = série A, gras = série B, souligné = ici non pas mot valorisé par tel ou tel poète maudit, mais mot considéré par les commentateurs comme s'appliquant à ce type de personnage) :

"L'expression « poète maudit » ayant fait florès, elle peut aujourd'hui qualifier d'autres auteurs que les amis de Verlaine . Elle désigne en général un poète talentueux qui, incompris dès sa jeunesse, rejette les valeurs de la société, se conduit de manière provocante, dangereuse, asociale ou autodestructrice (en particulier avec la consommation d'alcool et de drogues), rédige des textes d'une lecture difficile et, en général, meurt avant que son génie ne soit reconnu à sa juste valeur."

Il est d'autre part intéressant, dans la mesure où le parler extraverti correspond au discours hystérique de Lacan, de voir Baudelaire faire son auto-diagnostic dans les extraits suivants :

"Madame Bovary, le roman et le personnage, apparaissent [à Baudelaire] comme des chefs d'œuvre « sublimes » dans la mesure où ils recèlent, en abyme, non seulement l'expérience ponctuelle mais la nature profonde de leur auteur, de tout auteur. Emma au couvent qui « substituait dans son âme au Dieu véritable le Dieu de sa fantaisie, le Dieu de l'avenir et du hasard, un Dieu de vignette, avec éperons et moustache ; – voilà le poète hystérique. L'hystérie ! Pourquoi ce mystère ne ferait-il pas le fonds et le tuf d'une oeuvre littéraire, ce mystère que l'Académie de médecine n'a pas encore résolu, et qui, s'exprimant dans les femmes par la sensation d'une boule ascendante et asphyxiante (je ne parle que du symptôme principal) se traduit chez les hommes nerveux par toutes les impuissances et aussi par l'aptitude à tous les excès »". Daniel Fabre, « L'androgyne fécond ou les quatre conversions de l'écrivain », novembre 2000, Clio.

Et sous forme de dénégation humoristique ;

                                 Lecteur paisible et bucolique,
                                 Sobre et naïf homme de bien,
                                 Jette ce livre saturnien,
                                 Orgiaque et mélancolique.

                                 Si tu n'as fait ta rhétorique
                                 Chez Satan, le rusé doyen,
                                 Jette ! tu n'y comprendrais rien,
                                 Ou tu me croirais hystérique.

(Les Fleurs du Mal - Épigraphe Pour Un Livre Condamné (CLVII)).

Enfin la genèse de ce parler extraverti, telle que la décrit l'A.L.S., se lit de façon transparente dans le début du poème qu'il nomme par antiphrase Bénédiction :

                                 Lorsque, par un décret des puissances suprêmes,
                                 Le Poète apparaît en ce monde ennuyé,
                                 Sa mère épouvantée et pleine de blasphèmes
                                 Crispe ses poings vers Dieu, qui la prend en pitié :

                                 - « Ah ! que n'ai-je mis bas tout un nœud de vipères,
                                 Plutôt que de nourrir cette dérision !
                                 Maudite soit la nuit aux plaisirs éphémères
                                 Où mon ventre a conçu mon expiation !

                                 Puisque tu m'as choisie entre toutes les femmes
                                 Pour être le dégoût de mon triste mari,
                                 Et que je ne puis rejeter dans les flammes,
                                 Comme un billet d'amour, ce monstre rabougri,

                                 Je ferai rejaillir ta haine qui m'accable
                                 Sur l'instrument maudit de tes méchancetés,
                                 Et je tordrai si bien cet arbre misérable,
                                 Qu'il ne pourra pousser ses boutons empestés ! »

                                 Elle ravale ainsi l'écume de sa haine,
                                 Et, ne comprenant pas les desseins éternels,
                                 Elle-même prépare au fond de la Géhenne
                                 Les bûchers consacrés aux crimes maternels.

Un commentaire de ce passage par l'A.L.S. paraîtra bientôt sur ce billet.

 

[ À suivre ... ]
 

 

D'autres analyses d'extraits de poésie et littérature :

Application de l'A.L.S. au corpus des Fleurs du Mal de Ch. Baudelaire

Mallarmé mal aimé ?

 

La personnalité de Cyrano vue par l'A.L.S.


 

Un passage de "Cyrano de Bergerac", d'Edmond Rostand


 

La tirade des "Non merci !" de Cyrano de Bergerac


Un personnage d'Albert Camus à "diagnostiquer"

Une citation d'Antonin Artaud

Un texte d'Hélène Cixous

Un texte de Luce Irigaray

Un "Manifeste" de Witold Gombrowicz

Un texte d'Henry de Montherlant

Baudelaire : Notes nouvelles sur Edgar Poe

Quelle est la "personnalité" de Du Bellay ?

De Du Bellay à Piaf : regretter ou non ?

L'avant-lire et les préfaces de "Le libertinage", d'Aragon

Une courte critique littéraire à analyser

Une chanson de Georges Brassens, "Le pornographe"

Passage extrait du livre de H. Miller "Le monde du sexe"

Application de l'A.L.S. à la traduction



 

****** N'oubliez pas de visiter le reste de ce site ! ******

 


Merci de bien vouloir laisser un commentaire ci-dessous



Français
L'A.L.S. (Analyse des Logiques Subjectives) est une méthode d’analyse des mots (lexèmes) d’un texte parlé ou écrit, inspirée par la psychanalyse, qui permet, sans recourir au non-verbal (intonations, gestes, mimiques), d’avoir une idée de la personnalité de l’auteur et de ceux qu’il peut espérer persuader ou séduire.

English
The A.L.S (Analysis of Subjective Logics) is an analytical method concerned with the words (lexical items) of a spoken or written text. Drawing on psychoanalysis, it allows one, without resorting to the non-verbal (intonations, gestures, mimics, etc.), to get an idea of the personality of the author as well as of those one expects to persuade or to entice.

Deutsch
Die A.L.S (Analyse der Subjektiven Logiken) ist eine Untersuchungsmethode der Wörter (lexikalische Einheiten) eines gesprochenen oder geschriebenen Textes, mit einer Inspiration der Psychoanalyse, der erlaubt, ohne sich an das Nichtverbale (Intonationen, Bewegungen, Mimiken, u.s.w.) zu wenden, eine Idee der Personalität des Autors und derjenigen zu bekommen, die er zu überreden oder zu bezaubern hofft.

Português
A A.L.S. (Análise das Lógicas Subjetivas) é um método de análise das palavras (unidades lexicais) de um texto falado ou escrito, inspirado pela psicanálise, que permite, sem recorrer ao não-verbal (intonações, gestos, mímicas, etc.), ter uma idéia da personalidade do autor e daqueles que ele pode esperar persuadir ou seduzir.

Español
El A.L.S. (Análisis de las Lógicas Subjectivas) es un método de análisis de las palabras (lexemas) de un texto hablado o escrito, inspirado por la psicoanálisis, que permite, sin recurrir al no verbal (intonaciones, gestos, mímicas), tener una idea de la personalidad del autor y de aquellos a los que puede esperar persuadir o seducir.

Italiano
L'A.L.S. (Analisi delle Logiche Soggettive, è un metodo di analisi delle parole ("lexèmes") di un testo parlato o scritto, ispirata per la psicanalisi, che permette, senza ricorrere al no-verbale (intonazioni, gesti, mimici), di avere un'idea della personalità dell'autore e di quelli che può sperare di persuadere o sedurre.
 



Résumé : Blog de diffusion de textes et de discussions autour de l'Analyse des Logiques Subjectives, méthode linguistique originale d'analyse de discours partant des métaphores courantes et de la psychanalyse.

Abstract : Blog about "Analysis of Subjective Logics ", an original linguistic approach in discourse analysis.

Mots-clé : linguistique, analyse de discours, métaphore, psychanalyse, Lacan, psychologie, psychologie sociale, psychose, paranoïa, schizophrénie, rhétorique, argumentation, épistémologie, poésie, littérature, Baudelaire, traduction, malentendu, expressions figées, Jean-Claude Milner.

Keywords : linguistics, "discourse analysis", metaphor, psychoanalysis, Lacan, psychology, social psychology, psychosis, paranoia, schizophrenia, rhetorics, argumentation, epistemology, poetry, litterature, Baudelaire, translation, misunderstanding, frozen expressions, Jean-Claude Milner.

Schlüsselwörter : Linguistik, Redeanalyse, Metapher, Psychoanalyse, Lacan, Psychologie, soziale Psychologie, Psychose, Paranoia, Schizophrenie, Rhetorik, Argumentation, Epistemologie, Poesie, Literatur, Baudelaire, Übersetzung, Mißverständnis, starre Ausdrücke, Jean- Claude Milner.

Palavras-chaves : linguística, análise de discursos, metáfora, psicanálise, Lacan, psicologia, psicologia social, psicose, paranóia, esquizofrenia, retórica, argumentação, epistemologia, poesia, literatura, Baudelaire, tradução, equívoco, expressões bloqueadas, Jean- Claude Milner.

Palabras-clave : lingüistica, análisis de discurso, metáfora, psicoanálisis, Lacan, psicología, psicología social, psicosis, paranoïa, esquizofrenia, retórica, argumentación, epistemología, poesía, literatura, Baudelaire, traducción, malentendido, expresiones cuajadas, Jean-Claude Milner.

Parola-chiave : linguistica, analisi di discorso, metafora, psicanalisi, Lacan, psicologia, psicologia sociale, psicosi, paranoia, schizofrenia, retorica, argomentazione, epistemologia, poesia, letteratura, Baudelaire, traduzione, malinteso, espressioni idiomatiche, Jean-Claude Milner.

Partager cet article

Repost 0

commentaires